Deux-Sèvres : Little, un toutou pas comme les autres

Photo NR

La Nouvelle République – Publié le | Mis à jour le 

Un chien dans un établissement scolaire, l’idée peut paraître saugrenue, et pourtant ! Elle a fait son petit bonhomme de chemin autour de Little, un labrador de 4 ans et demi qui fait désormais presque partie du paysage du lycée du Val de l’Ouin de Mauléon, qui sera l’un des deux établissements en France à tester l’expérience lancée avec l’association Handi-chiens à la prochaine rentrée de septembre.

Mais d’ici-là, Little a pris ses marques et vient deux fois par semaine sur le site pour se familiariser à l’environnement et surtout pour avoir un premier contact avec des élèves conquis par l’expérience.
« Une vraie éponge émotionnelle »« Dans un premier temps, il faut sociabiliser le chien dans ce milieu scolaire qui a un rythme particulier, a précisé Bérengère Girard, professeure en éducation socioculturelle et déléguée au sein de l’association depuis 2013. Je me suis rendue compte que l’on pouvait faire passer certaines choses quand le chien était présent, et j’ai donc creusé l’idée. Sa seule présence permet d’aborder énormément de thématiques autour notamment de l’écoute, de l’expression et de la communication. C’est pour cela que nous souhaitons créer un projet pour répondre aux attentes constatées des élèves. »

Avec le soutien de Corinne Baudry-Gellé, directrice de l’établissement, et après une formation spécifique pour quatre adultes référents, ce nouvel élève un peu particulier arpentera les couloirs et salles de l’établissement après avoir déjà travaillé pendant deux années auprès d’un adulte handicapé. Dans ce nouveau cadre, l’approche sera différente pour Little qui permettra « de prouver que l’on peut accueillir la différence en établissement scolaire avec l’idée de réfléchir aussi sur la place de chacun », a ajouté Bérengère Girard.

Un rythme de travail concret va donc être établi pour ce projet pilote d’accompagnement, qui voit également le jour sur Alençon, siège de l’association Handi-chiens. « Little, c’est une vraie éponge émotionnelle qui est un vecteur formidable de communication, de sourire et de bonne humeur. Ce serait idiot de s’en priver, et les enfants, par sa simple présence, s’interrogent et posent des questions. Cette relation est valorisante pour eux, et ouvre plein de portes. » Tout le monde semble donc avoir à y gagner par ce projet novateur qui ne demande qu’à se perfectionner et se développer.

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/commune/mauleon/little-un-toutou-pas-comme-les-autres?fbclid=IwAR0oWfL_d_Ua6R9kx_siOfAJp7ulJW22XKqeQgp6pfoTlfFP-cO03ZC8ihk

You may also like...